"La (dis)continuité en droit - Actes de colloques IFR n° 20" Sous la direction de Hélène Simonian-Gineste
le 1 janvier 2014
Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Le thème de la (dis)continuité en Droit ne peut laisser indifférent nul juriste, nul historien ou théoricien du Droit. Les communications rassemblées dans cet ouvrage en témoignent par leur diversité disciplinaire...

Pour aborder un tel objet d’étude d’une redoutable ampleur, l’axe temporel et l’axe spatial ont été retenus. Sur l’axe du temps, la continuité se donne comme l’expression de la permanence des principes et des institutions résistant aux ruptures ; elle évoque une intangibilité rêvée. Face aux évolutions exigeant des abandons et des réformes, elle devient la résistance de l’existant, cédant difficilement par des réformes apparentes. Et quand l’abandon de l’ancien ne peut être évité, elle se transforme en transition qui ménage un pont au-dessus du fossé qui sépare (ou veut séparer) désormais le passé et le présent.
Sur l’axe de l’espace, la continuité se manifeste dans les liaisons entre éléments d’un même ensemble processuel, normatif ou institutionnel. Elle préside encore à l’établissement de liens entre sphères d’activités ou d’intérêts connexes et entre territoires contigus.

Ainsi, la continuité est au cœur des impératifs de sécurité et de cohérence juridiques, de pacification et de cohésion sociales.

Table des matières

Prix de vente : 35 €

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest

contact

Geneviève. DAHAN

informations complémentaires

Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE 1 CAPITOLE
Références : ISBN :978-2-36170-068-3
Source : Format 147 x 210, 476 pages