"Le suffrage universel" ouvrage dirigé par Abdelfattah Amor, Philippe Ardant et Henry Roussillon
le 3 septembre 1994
Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

L'on s'attendrait à ce qu'un tel livre soit, pour l'essentiel, marqué du sceau de l'optimisme : cette fin de siècle verrait le triomphe du suffrage universel, sous des modalités et dans des contextes géographiques ou politiques très variables mais de façon indiscutable...

Il n'est pourtant pas certain que cet optimisme soit totalement justifié de sorte qu'à la réflexion, se développe un indéfinissable sentiment de malaise. Comment ne pas voir, d'abord, que la dictature peut s'établir et durer tout en respectant la volonté populaire exprimée par le suffrage universel ?

Pas besoin de remonter au nazisme, le succès de certains partis totalitaires (ex ou para-communistes, par exemple) à des élections récentes (Pologne, Russie, Slovaquie) a quelque chose d'inquiétant. Source de réflexion aussi : la vague d'abstentionnisme qui déferle aujourd'hui sur ce qu'on appellera les "nouvelles démocraties" du sud et de l'est (souvent moins d'un tiers de votants).

À peine conquis et organisé, le suffrage universel semble apparaître aux citoyens de ces zones comme un "jouet dérisoire" et sans intérêt. Il est vrai que les sociétés démocratiques actuelles quelle que soit leur ancienneté, présentent cette situation commune de ne plus offrir aux citoyens de véritables alternatives crédibles, ce qui rend sans grand intérêt la recherche d'alternances véritables.

La généralisation du suffrage universel dans les nouvelles démocraties s'est accompagnée d'une prolifération extrême des partis politiques, souvent plusieurs dizaines. Comment choisir dans de telles conditions et comment savoir ce qui sortira des coalitions à venir ? Quoique d'une moindre ampleur, le phénomène se retrouve dans les vieilles démocraties.

Dernier phénomène, source lui aussi de malaise, le développement de la "démocratie des sondages". À quoi bon se rendre à dates fixées dans des mairies ou des écoles, quel que soit le temps, alors que les instituts de sondages sont capables de donner à la décimale près le résultat à partir de quelques bureaux tests traités avec des coefficients de correction ? Finalement, ce n'est pas le livre des certitudes confortables et rassurantes.

Table des matières

Prix de vente : 24,39 €

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest

Document(s) à télécharger :

contact

Geneviève. DAHAN

informations complémentaires

Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE 1 CAPITOLE
Références : ISBN: 2-909628-04-3
Source : Format 15 x 21, 278 pages