"Protection du patrimoine naturel et mondialisation : contribution à la connaissance des expériences française et tunisienne" ouvrage dirigé par Mohamed Ridha Ben Hammed et Jean-Pierre Théron
1 août 2006
Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Un livre portant sur les périls liés à la vulnérabilité de l'environnement et au développement de la mondialisation expose ses auteurs au risque de se complaire dans une vague lamentation sur les dangers qui menacent la planète dans une ambiance d'irresponsabilité des dirigeants politiques et de course à l'abîme sur fond de concurrence exacerbée et de pillage généralisé des ressources naturelles.

II fallait donc une démarche scientifique, sans esprit partisan ce qui n'exclut pas une préoccupation militante. Les auteurs n'ont négligé ni les secteurs les plus menacés du patrimoine naturel tel le littoral, ni les dangers les plus urgents pour la sécurité du public, comme les risques technologiques majeurs.

Ils traitent des grands enjeux, ceux où défenseurs de l'environnement et aménageurs publics doivent se retrouver le plus facilement sur des questions d'une urgence immédiate et permanente, ainsi de la gestion de l'eau. Ils replacent les questions dans leur cadre international, en montrant les attitudes spécifiques, en ce domaine, des pays développés comme des pays en développement qui ne constituent d'ailleurs pas deux blocs homogènes et qui adoptent des attitudes fort différentes lors des réunions internationales.

Les études ont parfois pris des tours inattendus mais parfaitement en phase avec la démarche générale. Ainsi en va-t-il de la réflexion sur la protection du génome humain. Elle paraît se différencier des autres travaux par ses liens avec le droit médical. Elle les rejoint par le souci de ne pas autoriser des expérimentations dont on ne peut mesurer toutes les conséquences dommageables qu'elles pourraient avoir sur les générations futures.

Finalement, sur ce point comme ailleurs, c'est l'avenir que l'on défend. De même, c'est-à-dire de façon apparemment inattendue, est-il traité des atteintes auxquelles la nature s'expose elle-même. Ainsi en va-t-il des catastrophes naturelles que l'on s'efforce de prévoir à défaut de savoir s'en prémunir.

Au surplus, si la nature porte parfois en elle-même les dangers qui la menacent, ce sont les éléments culturels qui apparaissent comme les plus destructeurs. Plusieurs réflexions portent sur ces rapports ambigus entre nature et culture, trop fondamentaux pour que l'on puisse s'en dispenser, trop souvent analysés pour qu'il soit aisé de s'y confronter et de renouveler la matière, à quoi chacun s'est employé.

Tables des matières

Prix de vente : 15 €

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest

Document(s) à télécharger :

contact

Geneviève. DAHAN

informations complémentaires

Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ DES SCIENCES SOCIALES TOULOUSE 1
Références : ISBN 2-915699-25-9
Source : Format 14 X 21, 282 pages
Accéder aux autres publications de l'auteur